Pélerinage en terre bretonne, suite : Eglise St Guenole (XIIIème siècle) et Pierre longue du Groazig…

Quatre petits jours d’échappée pour se recharger sur la côte sauvage bretonne. Rien de tel que de visiter quelques lieux chargés pour se refaire une santé…


L’Eglise Saint Guenole (XIIIème siècle)

Cette église de pur style gothique flamboyant breton a été construite aux XIII, XV et XVI siècles sur l’emplacement d’une église plus ancienne du VIème siècle dédiée à saint Cyr et à sa mère sainte Juliette que les moines de Landevenec placent sous la protection de saint Guenolé, le fondateur de leur monastère et saint-patron.

La tour, haute de 60 mètres, surmontée d’un clocheton cantonné de pinacles, est plus récente puisqu’elle date de 1677. À l’origine, l’église est surmontée d’un clocher de bois, victime de la foudre.

Voici quelques images des messages laissés par les bâtisseurs … l’acrobate signifiant la nécessité de maîtriser son energie, des lions, feuilles d’acanthe en chapiteau ou sortie d’une tête de mort, vouivre et sirène désignant le pilier sous lequel se trouve l’eau qui donne la vibration à tout l’édifice…


La « Pierre longue »  du Croisic, allée couverte de Kerbourg (dolmen) et menhir de la pierre de Saillé à Guérande

Malheureusement, ce menhir de la cote sauvage a été déplacé durant le seconde guerre mondiale pour y mettre…. un bunker….

Curieusement il reste très intéressant !