Naissance de Jeanne

30 janvier 2017

Lundi 23 janvier 2017 me voilà « césarisée » dit on dans le jargon hospitalisé… Jeanne fait une entrée brutale dans notre monde…J’ai juste le temps de l’apercevoir, elle est toute blanche et n’émet aucun son… Comme tout milieu hospitalier qui se respecte tout le monde reste très évasif… ils emmènent Jeanne… et nous informent qu’elle va devoir intégrer le service de néo-natalité car elle émet un « bruit » en respirant? Dans la salle de réveil où nous aurions dû nous retrouver tous les 3, ils nous montrent Jeanne qui est en couveuse sous assistance respiratoire !!
A partir de ce moment je n’aurais plus de contact avec elle, seul son papa pourra aller la voir… Je lui demande de prendre une photo de Jeanne et de l’envoyer à mon père ( Mr Loygue) pour qu’il puisse travailler sur elle à distance. La seule chose que nous sachons c’est que si l’état de Jeanne ne s’améliore pas elle sera transférer au CHU…Ils pensent que ces alvéoles pulmonaires ne sont pas suffisamment développée pour quelle puisse respirer seule. Mon père a fini ces consultations il est 14h, il va commencer à travailler sur notre fille…
Vers 16h, après plusieurs aller retour de son papa entre Jeanne en « néonat » et moi coincée dans ma chambre, il apprend que Jeanne va mieux. Elle semble respirer seule mais ils la gardent sous surveillance… 17 h, mon père arrive et va voir Jeanne pour continuer le travail , pour lui, elle a les poumons faibles du fait de sa venue prématurée. Il reste quelques minutes car elle ne doit pas recevoir de visites trop longues. Vers 18h, on nous informe que Jeanne est débranchée, elle va de mieux en mieux. L’équipe du service ne s’explique pas ce revirement… pour eux c’est surement les antibiotiques ( ces héros !!!) car ils nous apprennent qu’à 17 h ils l’ont mise sous antibiotiques ? ( au cas où !!)
On apprendra plus tard, quand Jeanne aura réintégré ma chambre et qu’elle pourra enfin être nourrie par sa maman, qu’ils suspectaient une insuffisance respiratoire puis pulmonaire… Pour ensuite suspecter une bactérie… 3 jours d’antibiotiques ( c’est le protocole !) avec au final des résultats négatifs… Finalement ils ne savent ni ne savaient ce qui s’est passé!
Ce qui est sûr: après l’intervention de mon père, tout est rentré dans l’ordre. Il a nous dit après son soin: « demain à 10 heures, vous pourrez récupérer Jeanne ».
Le lendemain Jeanne était avec moi !!!

Mon guérisseur de papa me magnétise pour ma récupération et me voilà, à la dernière prise de sang (30 janvier), à 339 000 plaquettes… moi qui étais, trois jours après l’intervention, à 226 000 plaquettes (Normale entre 150 et 400) et, de plus, sous piqures d’anticoagulants qui en font descendre le taux…(c’est pour cela que l’on fait régulièrement des prise de sang pour éviter la thrombopénie !). Sois une augmentation d’environ 100 000 plaquettes en 4 jours et deux séances de soin uniquement… Je n’ai jamais eu ce taux là même habituellement… No comment !

Reader Interactions